Tulum : Arrivée au Mexique

Publié le par Axelle & Hugo

Du 25/08/12 au 28/08/12 :              

 

Nous voici déjà arrivés dans notre avant dernier pays, le Mexique ! Sniff… Mais bon, plus que deux pays certes, mais encore deux mois et demi !!! Youhouuuuu… C’est qu’on a prévu pour le Mexique et les Etats-Unis, respectivement trois et sept semaines.

 

Arrivée maritime à Chetumal dans la province du Yucatan sous un beau ciel bleu et avec de beaux gardes en armes ! Première (et dernière) frontière où on se sera fait renifler les sacs par les chiens d’une brigade cynophile. Le militaire, lui, joue sur son téléphone portable…

 

DSC01418 Arrivée frontière

 

De là on file au premier distributeur de billets en vue pour retirer des pesos et s’acheter un ticket de bus pour Tulum. La pause à la gare en attendant le bus (en retard) nous permet de profiter du stand de fast food mexicanos juste à côté (enfin surtout Hugo) et de nous remettre dans l’ambiance hispanophone… ça nous avait manqué !

 

Tulum est une petite ville de la côte Sud de Cancun avec la spécificité d’avoir le seul temple maya en bord de mer, trop beau ! On s’installe dans une guest house où on se fait rabattre à la sortie de la gare de bus. Franchement dégueu (pas la gare, l’auberge) mais franchement pas cher et gros point positif : c’est vélos compris ! A peine posé les sacs on file voir ce bout de mer des Caraïbes, et là, faut bien reconnaître que c’est le plus beau bleu de bord de mer qu’on ait vu, et Dieu qu’on commence à être difficiles… Non, franchement, SU-PER-BEAU !!!

 

DSC01530 Tulum plage

 

Ca reste un moment fort dans la famille des : « Ca va être dur de rentrer quand même ! ». Enfin bref on essaye de ne pas trop y penser, on se fait un p’tit resto sympa où on s’est fait rabattre par un français (décidemment c’est la journée, on se relâche là…), mais la nourriture est bonne et les moustiques valident en nous suçant le sang jusqu’à la moelle.

 

Notre petite virée en vélo du jour 1 prend fin dans les lits superposés de notre dortoir à 16 lits. Pas nickels du tout, bruyant avec l’anglais handicapé mental (c’est une supposition) qui regarde en vidéo projection ses films d’actions à fond sur la sono de la cour de l’auberge, cette première nuit nous laisse un goût amer (enfin surtout Axelle) et on réfléchi sérieusement à changer pour nos deux prochaines nuits prévues à Tulum (enfin surtout Axelle). C’est dommage de gâcher un si beau coin de paradis par un hébergement vraiment limite. Le lendemain c’est journée culturelle avec la visite du site de Tulum (à voir absolument), les cartes postales du lieu sont belles et bien réelles (que les ayatollahs de l’orthographe se ravisent…), ce lieu est magique :

 

DSC01496 Tulum ruines

 

DSC01478 Tulum ruines

 

Bon par contre pour la visite en toute intimité on repassera plus tôt la prochaine fois, une petite faute d’organisation dans la matinée nous a amené deux heures trop tard sur le site et c’est bondé, blindé et surpeuplé de gens aussi fins que délicats (beaucoup d’américains) qui poussent, font du bruit et ne mettent pas de crème solaire… Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une maman bienveillante…

 

DSC01444 Tulum ruines

 

Enfin nous ça nous fait bien rire parce qu’on n’en met pas non plus, c’est juste qu’on est tellement bronzés depuis le temps que… PLUS BESOIIIIIIIIIIIIIIIN !!! La visite est bien balisée au sein des ruines bien entretenues mais qui ne sont pas d’une splendeur remarquable car construites aux temps du déclin de la civilisation maya à des fins commerciales, le site n’attirerait pas les foules s’il n’était pas ainsi posé sur la mer bleu turquoise. Mer aux charmes desquels nous succombons l’après-midi, le sable est « plus blanc que blanc » comme dirait Michel ce qui donne à la mer le plus bleu des bleus.

 

DSC01528 Tulum plage

 

Ces couleurs uniques nous préoccupent au point de se dire qu’il faut absolument envisager un classement des plus belles plages qu’on ait vues. C’est qu’on a des préoccupations d’un tout autre ordre quand on est tourdumondiste !!! Et si on se creuse un peu la tête on se rend compte que ce n’est pas si simple (si, si, nous sommes à plaindre…). Il faut faire des catégories et tout et tout, parce que la couleur ca ne fait pas tout pour une belle plage, il y a aussi la nature alentour, l’ambiance et tout plein d’autres critères qui rentrent en compte, ce qui fait que nous bossons encore sur ce classement mais promis, il viendra ! Aloeqs n,ousq ,nzrtamon,s lke eteouiytrs (oups, attendez avec les doigts croisés c’est pas facile…). Alors nous entamons le retour en ville en fin de journée pour gérer un peu de logistique, lessive, téléphone, nourriture, etc. Et profiter d’une petite soirée tranquille en cette fin de journée pour l’activité du lendemain qui nous attend : faire du vélo sur l’autoroute !

 

DSC01560 Tulum highway

 

Non c’est une blague ! (décidemment très en forme aujourd’hui), l’activité du lendemain c’est de la plongée dans les cénotes :

 

DSC01571 Cenote Dos Oros

 

Ca commence comme sur la photo ci-dessus mais après on s’enfonce dans des grottes, qui n’en sont pas tout à fait car elles ne sont pas fermées de toutes parts et d’à peu près n’importe quel point on peut assez rapidement avoir accès à l’air libre. Ce qui est différent de la vraie plongée en grotte où il n’y a qu’une seule entrée et une seule sortie qui est l’entrée (si, si, c’est très clair !). Ce qui est surtout clair ici c’est l’eau, de l’eau douce sans aucune particule en suspension (à moins que le boulet devant vous ne secoue ses palmes à 30 centimètres du fond), car il n’y a aucun courant, aucun ressac, pas de plancton, rien pour venir troubler cette eau cristalline qui offre une visibilité de plus 300 mètres (dit-on, parce qu’on n’a pas trouvé de ligne droite aussi longue en ce qui nous concerne…). Donc on est dans de l’eau douce qui offre une visibilité sans limites et qui ne bouge pas, du coup c’est également le silence absolu car pas de vagues qui palpitent, ni de poissons perroquets qui grignotent le corail, ni de bruit de moteur au loin, bref : visibilité top ! silence total ! calme : plat ! Des jeux de lumières exceptionnels avec la pénétration des raies de lumières par les trous d’air et la cerise sur le gâteau : pas de goût de sel dans la bouche ! Une plongée inoubliable !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

DSC01580 q Cenote danger

 

Nicolas Hulot l’a fait… nous aussi !!!

 

C’est émerveillés et enchantés que l’on rentre le soir à l’auberge où nous dormons pour la troisième et dernière nuit… non, non, nous n’avons pas changé d’auberge, finalement satisfaits du rapport prestations/prix que nous avons ici. Et puis fallait bien payer la plongée dans le cénote de Dos Ojos.

 

Avant de quitter le lendemain, passage obligatoire… à la plage (dernière matinée de bronzette) !

 

DSC01631 Tulum Playa Maya

Publié dans Mexique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article